11 Comments

  1. J’ai ri comme une baleine avec le passage sur la conduite! C’est tellement vrai!!!
    Et je confirme, le taux de voitures sans permis est relatif au taux d’alcoolémie moyen/habitant. Mais ça c’est une spécificité de notre petit village 😉
    Je ne vais peut-être pas te rassurer, mais Paris me manque toujours, et pourtant on y est resté bien moins longtemps que vous. L’avantage, c’est qu’on y est finalement assez rapidement, on peut y retourner souvent 😉

  2. Adeline w

    Pour la conduite, je te rassure c’est partout pareil….
    ici en Lorraine, ou plus généralement dans le grand est, les clignotants sont inexistants, et tout ce que tu décris est criant de vérité.
    Un comparatif super bien fait et sur le ton humoristique, j’ai adoré.

    • La maman de Crapaud

      Oui oui je me doute que c’est pareil ailleurs (bien que je n’ai pas spécialement ce souvenir de la région dijonnaise mais je conduisais moins). Les parisiens ne sont que des provinciaux exilés dans la capitale 🙂 Merci !

  3. Anaelle

    Heuuuu….J’ai vécu 20 ans à Brest et j’y retourne souvent, depuis 10 ans je suis à Bordeaux. Je n’ai l’impression que les gens conduisent mieux ici ou mettent plus leur clignotant. En particulier dans les ronds-points, quasi personne ne le met,et oui, c’est PÉNIBLE !!! du coup quand quelqu’un le met faut se méfier aussi. Un bus s’est arrêté à 2 cm de ma voiture. Je tournais à gauche, lui venait d’en face, clignotant à gauche aussi. Je me suis engagée, le con il allait tout droit (je suis vulgaire mais c’est min bébé qui se prenait le bus s’il ne s’était pas arrêté).
    Et s’il te plaît s’il te plaît… Second degré ou pas faut arrêter avec les clichés sur les bretons et notamment l’alcool (et sur la pluie aussi), c’est usant, surtout quand on ne boit pas:-) après les gens vont croire ! 😉
    Bonne journée !

    • La maman de Crapaud

      C’est ce que j’ai voulu dire (mais mal alors) on critique les parisiens pour leur conduite, alors que clairement, en province, ce n’est pas mieux. En effet, pour le temps, pareil, ni pire, ni mieux qu’à Paris, mais bien plus doux.

  4. Emilie

    Nous avons quitté Paris il y a 9 ans et comme toi Paris m’a beaucoup manqué au début. J’y reviens régulièrement pour le boulot avec toujours une petite pointe de nostalgie. Je me dis : si j’avais pu habiter Paris centre, si je n’avais pas laissé ma santé dans les 4h de transports quotidiennes, si, si, si, si…. ben je crois que j’y vivrais encore parce que j’aime Paris.

    • La maman de Crapaud

      HAAAA si on était riche, ça serait tellement chouette. Mais alors vraiment très très riche 🙂 On y retourne assez souvent les week-ends, ça fait tellement de bien.

  5. Armandine

    Bonjour ! J’ai beaucoup rit. Merci. Cette conduite n’est pas propre aux bretons, j’habite le Morbihan et quand je vais à Rennes je ne comprends tout non-plus. Lol.
    Je te rassure pour les nounous ici c’est pareil: certaine ne veulent pas commencer trop tôt pas finir trop tard mais se plaignent car elles n ont plus d’enfants à garder (seulement certaines mais c’est du vécu).
    Bonne journée

  6. Ancienne parisienne…enfin proche banlieusarde…bretonne de coeur et provençale par hasard, je peux te dire qu’une fois habituée à la vie en province, on a du mal à se voir revenir à Paris. De toute façon, on est bien là oùl’on a des amis, des répères…ça prend un peu de temps qd on arrive, mais je trouve que c’est beaucoup plus simple qu’à Paris…n’empêche que j’aime bien faire qq virées parisiennes un ou deux fois par an! Moi ce que j’aime en Bretagne, c.est l’ordre et la propreté, les jardins bien entretenus, les trottoirs propres..rien à voir avec le Sud!

    • La maman de Crapaud

      Nous avons prévu de partir (encore) un peu plus bas. Nous y avons déjà quelques attaches, l’installation y sera peut-être plus simple.

Laisse moi un petit mot ici :