2 Comments

  1. Ah l’amour! L’amour c’est voler si haut, c’est toucher….euh je m’égare!
    Moi ce que je trouve dur c’est cette culpabilité qu’on te fait ressentir genre ‘il faut prendre du temps pour son couple, faire des efforts…’ alors que tu n’as qu’une seule envie qui est de passer une soirée solo en pilou pilou devant la télé (ou alors il n’y a que moi?).
    Bah, j’imagine que les choses se rééquilibrent au bout d’un moment en intégrant le rôle ‘partenaire éducatif’ dans le couple. C’est difficile aussi de n’avoir personne autour. Pas de famille pour garder le petit, pas de copine chez qui aller boire un verre. Mais les enfants petits prennent beaucoup beaucoup de temps (et le reste du temps on est crevé). M’enfin ils grandissent, s’autonomisent et on retrouve un peu de liberté.
    Bien sur que ça éloigne un peu dans le couple mais franchement, je pense qu’avoir des enfants ça renforce aussi beaucoup. Il n’y a que le papa pour comprendre à quel point tes enfants sont merveilleux et les aimer autant que toi.

  2. papabackstage

    Hey ! Effectivement, comme tu le suggères dans l’article, je ne suis pas sûr que l’objectif à atteindre est de retrouver tout comme avant. Je pense que cela va être impossible et pourra même vous faire douter : On arrive pas à redevenir comme avant, sommes-nous encore sur la même longueur d’ondes ? Tu vois le délire.
    Je pense aussi que tout cela est normal dans le sens où quand la fatigue prend le dessus, les nerfs craquent, on s’engueule, on ne se parle plus etc. C’est dur de tirer un trait sur la partie « la plus sombre » de son partenaire.
    Je ne suis pas psy hein, et je n’essaie pas de faire de la psy de comptoir mais il me semble que c’est bien en traversant tout ça que le couple devient plus solide !

    Let’s Rock !

Laisse moi un petit mot ici :